Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
49.94 €

 

 POWERS Richard - Gains

Aller en bas 
AuteurMessage
Aelynah

Aelynah

Messages : 484
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 46
Localisation : Penn Ar Bed

POWERS Richard - Gains Empty
MessageSujet: POWERS Richard - Gains   POWERS Richard - Gains Icon_minitime1Lun 23 Déc - 17:38

POWERS Richard - Gains 97822615

Gains
Richard Powers

Collection 10/18

Quatrième de couverture:

1830.La famille Clare crée à Boston une fabrique de savon.Un siècle et demi plus tard, trustant l'industrie des détergents et l'ère du marketing, la voilà multinationale. 1998.Quarante ans, mère divorce,Laura Bodey est courtier immobilier à Lacewood,siège des usines Clare Inc. Dans l'ombre de l'empire Clare, sa vie va soudain basculer, piégée par le cancer capitaliste...
Revenir en haut Aller en bas
Aelynah

Aelynah

Messages : 484
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 46
Localisation : Penn Ar Bed

POWERS Richard - Gains Empty
MessageSujet: Re: POWERS Richard - Gains   POWERS Richard - Gains Icon_minitime1Lun 23 Déc - 17:40

D'un côté, nous avons une famille, 3 frères, les Clare. Deux sont commerciaux, le troisième est scientifique (botaniste). Leur père leur laisse en héritage une entreprise qui périclite et mission pour eux de découvrir, en ce XIXe siècle, comment garder la tête hors de l'eau et même à rejoindre la rive de la réussite. Car il est hors de question de tomber dans la disgrâce de la pauvreté et des démunis.

C'est par hasard qu'ils vont faire la connaissance d'Ennys, un immigré Irlandais. Celui-ci apparaît un soir, à leur porte, pour vendre ses bougies faites main. Lorsque Samuel Clare se rend compte de la qualité des produits de cet homme et de sa propension à vendre à perte, les 2 frères commerciaux lui proposent une association. Ennys n'y mettra qu'une condition et je la trouve plutôt belle. Il leur demandera un surplus financier pour édifier un mausolée à son épouse décédée juste à l'arrivée en Amérique.
De négociants, les Clare vont donc devenir fabricants, chose impensable du temps de leur père.
Au fil des ans, leur production va s'étoffer, leurs produits se diversifier, leurs vies personnelles s'enrichir d'épouses qui leur apporteront autant l'amour que des avantages non négligeables pour leurs affaires.
Et lorsque le plus jeune, Benjamin, se lance dans la première expédition scientifique du pays en terre polaire, personne ne se doute alors que c'est de ces terres lointaines solitaires et désolées que viendront un jour le salut de leur compagnie.
Au fil du temps qui passe nous suivrons l'évolution de cette entreprise familiale au travers des aléas de l'Histoire. Les générations se succèdent et ne se ressemblent pas sauf sur un point : faire perdurer et évoluer l'entreprise afin de continuer à exister.

En parallèle, nous suivons Laura, 40 ans, divorcée et maman de 2 ados avec en option un amant. Agent immobilier plutôt douée dans sa partie, elle vit à Lacewood une petite vie tranquille jusqu'à cette opération bénigne d'un kyste ovarien qui va tout faire chambouler. Cancer ! Le mot est lâché et avec lui, rien ne pourra plus être comme avant que l'on le veuille ou non.

Avec ce livre nous avons la sensation d'en lire deux à la fois. Deux aventures humaines, une plus générale d'une famille face aux périls de l'évolution économique, l'autre plus intimiste face au fléau de notre société, la maladie. La question est : quel est le lien qui les fera se rejoindre pour peut être mieux s'opposer ou se compléter ensuite.

Toutes les descriptions de l'auteur ont un petit côté poétique et imagé. J'aime beaucoup son style d'écriture, c'est dynamique, vivant et addictif. De prime abord, l'économie capitaliste ne semble pas un sujet des plus captivants. Pourtant, il a su, au travers de la vie de ses personnages, nous communiquer son enthousiasme.
On suit l'histoire et l'Histoire sans effort, emporté par le mouvement, par le flux de mots qui semble s'écouler comme une rivière vers sa conclusion.
Nous nous retrouvons aux premières loges du récit tels les découvreurs des Amériques au travers de leurs épopées commerciales et développationnistes. C'est à la fois un documentaire économique et une leçon de vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
POWERS Richard - Gains
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: 10/18 & Pocket-
Sauter vers: