Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal

 

 IVEY Eowyn : La fille de l'hiver

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
Fariboles

Messages : 4066
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Eure et Loir

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1Ven 13 Déc - 17:12

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver 97822614
La fille de l'hiver
Eowyn Ivey

Quatrième de couverture:

Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s'exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s'enferme dans sa douleur. Jusqu'à ce soir d'hiver ou il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination, miracle ? Et si cette enfant farouche était la clé d'un bonheur qu'ils n'attendaient plus ?

Premier roman éblouissant, au réalisme poétique et à l'écriture élégante, La fille de l'hiver est un conte intemporel, hanté par le désir et le merveilleux. Ensorcelant.
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
Fariboles

Messages : 4066
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Eure et Loir

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: Re: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1Jeu 6 Fév - 14:36

 panneaucoeur Mon avis : panneaucoeur 

Un roman lumineux, presque onirique, comme touché par la grâce et dont on ressort l’âme en paix, heureux et serein... Plus qu’un coup de cœur, un vrai coup de foudre pour cette Fille de l’hiver !

Dans les années 1920.
Jack et Mabel, couple d’âge mûr, vivent depuis plus d’une année aux confins de l’Alaska. Ce n’est pas la fortune qu’ils sont venus chercher dans cet univers hostile mais l’oubli, un moyen de panser leur blessure et d’effacer leur douleur. Dix ans plus tôt, ils ont perdu un bébé, mort-né, et Mabel n’a plus pu avoir d’enfant par la suite. Résolue à s’isoler, à fuir famille et amis, elle est parvenue à convaincre son époux de renoncer à leur vie tranquille pour choisir l’exil et le silence… Un silence qui les ronge petit à petit et les éloigne un peu plus jour après jour. Une après-midi plus heureuses que les autres, ils décident de faire un bonhomme de neige qui prend rapidement la forme d’une petite fille. A leur grande surprise,  le lendemain, ils découvrent près de leur cabane une enfant, un brin sauvage, belle comme le jour, lumineuse et qui a pour compagnon un renard roux. Est-ce une hallucination ? Une réponse à leurs suppliques ? Dans tous les cas, pour Mabel et Jack, plus rien ne sera jamais comme avant…    

Eowyn Ivey signe avec La fille de l’hiver un roman fort, extrêmement touchant, empli de douceur, très intime aussi, véritable ode à l’Alaska et ses habitants qu’elle connait bien puisqu’elle y a grandi et y vit toujours. Du début à la fin, elle nous plonge dans une atmosphère unique, presque magique qui nous emmène à des milliers de kilomètres, dans ce pays rude, silencieux et pur. L’Alaska n’est pas une région comme les autres, on ne vient pas s’y installer par hasard, elle se mérite en quelque sorte et ne s’offre pas facilement. Elle nous donne parfaitement à voir les difficultés d’une vie simple, d’un quotidien mais le bonheur aussi que l’on peut ressentir lorsque l’on est parvenu à faire sa conquête, à la dompter en somme. L’entraide n‘est pas une vague notion mais bien un état d’esprit pour ses habitants. Et c’est en cela que Mabel s’est trompée, elle qui venait y chercher la solitude. Elle ne peut échapper à ses voisins... le veut-elle vraiment d’ailleurs ? On voit peu à peu cette femme en souffrance s’ouvrir aux autres, se réchauffer aux joies de l’amitié et du partage, comprendre aussi davantage son époux. Plus qu’un changement de vie, on peut parler d’une renaissance, d’un retour à la vie, à la joie, à l’amour. Joie et amour symbolisés par Faïna, cette mystérieuse et farouche jeune fille qui traverse leur vie pendant des années sans jamais se livrer complétement. Eowyn Ivey a une plume tellement belle et évocatrice qu’elle parvient à la rendre vivante à nos yeux. En fait, c’est bien simple, tout semble réel dans ce récit, elle maitrise à la perfection son histoire et nous offre des descriptions tellement merveilleuses que de la première à la dernière page, nous avons la sensation d’être en Alaska, partageant un thé et un gâteau avec Mabel, chassant l’élan avec Jack, préparant des conserves avec Esther, remontant une ligne de trappe avec Faïna et Garrett…  Par moments, on a le souffle coupé tant le récit est beau, ciselé, grandiose à l’image des paysages qu’Eowyn nous décrit.

Une lecture en apesanteur, loin du monde et de la civilisation qui nous fait dire que décidément, c’est vraiment un grand bonheur d’aimer lire et de tomber sur des merveilles pareilles !        

LA LEGENDE DE SNEGOUROTCHKA
Snegourotchka ("Petite neige" que l’on désigne sous le nom de "Fille de neige"), également fille de la déesse du printemps Vesna ("Belle source" que l’on retrouve aussi traduite comme "Primevère").  Ce qui prouve que la barbe blanche a toujours eu du succès auprès des belles dames russes …
Snegourotchka est vêtue d’une robe bleue et porte dans les cheveux un kokochnik (coiffe traditionnelle) orné de pierres précieuses, de perles et de diamants.
Jusqu’à ses 16 ans, elle grandit dans le royaume glacial de son père pour éviter que le regard de Yarilo, le dieu-soleil, ne se pose sur elle et la fasse fondre.
A la fin de l’hiver ; ses parents se rencontrent et se disputent à propos de son avenir. Sa mère veut qu’elle soit libre, mais son père a peur du soleil. Finalement, ils décident de la confier à un couple âgé. Ainsi un matin, un vieillard et sa femme marchent dans la forêt enneigée proche du village de Tobolska et l’homme a envie de faire une "jeune fille" de neige. A sa grande surprise, les lèvres de la jeune fille rougissent, ses yeux s’ouvrent et elle sort de la neige : c’est une vraie jeune fille.
Elle grandit, non pas de jour en jour, mais d’heure en heure. Bientôt le soleil printanier réchauffe la terre et les touffes d’herbe verte commencent à apparaître. Snegourotchka se cache du soleil, cherche la fraicheur de l’ombre et offre ses bras à la pluie.
Un jour, l’été venant, des jeunes filles du village l’invitent à jouer avec elles. Elle se joint à elles avec réticence pour cueillir des fleurs, chanter et danser avec les garçons du village. Elle se tient en retrait jusqu’à ce que Lel, un berger, lui joue de la flute puis la prenne par la main et l’entraine dans la danse. A partir de ce jour-là, il vient régulièrement la voir. Mais, bien qu’il l’aime tendrement, il ne sent pas de réciprocité dans son cœur froid. Il la quitte alors pour une villageoise. De chagrin, Snegourotchka s’élance vers un lac au milieu de la forêt et supplie sa mère de lui donner un cœur d’humain. Aimer, même pour un court instant, est plus précieux que la vie éternelle avec un cœur de glace.
La prenant en pitié, sa mère lui place une couronne de lys sur la tête et lui conseille de protéger son amour du regard ardent de Yarilo.
Courant à travers les arbres, Snegourotchka va trouver Lel et déclare son amour. Pendant qu’elle parle, le soleil monte dans un ciel sans nuage, dispersant les brumes de l’aube et faisant fondre les dernières neiges. Un rayon de soleil tombe sur elle et, dans un cri de douleur, elle prie Lel de jouer un dernier air de flute. Il s’exécute tandis que le corps de la jeune fille s’enfonce dans le sol, ne laissant qu’une couronne de lys. Une vie passe, une autre arrive. Le soleil éveille la terre glacée d’un baiser et donne naissance aux fleurs et aux plantes. Mais Lel attend que les neiges hivernales lui ramènent sa bien-aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

Walkyrie

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 36
Localisation : Sud Clermont

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: Re: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1Jeu 6 Fév - 20:59

OH il a l'air très beau !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Founa
Modérateurs
Modérateurs
Founa

Messages : 4455
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 32
Localisation : Perdue dans une histoire

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: Re: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1Jeu 6 Fév - 22:46

oui superbe!, ta chronique donne super envie :D
Revenir en haut Aller en bas
http://fou-na.blog4ever.com/
Fariboles
Admin
Admin
Fariboles

Messages : 4066
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Eure et Loir

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: Re: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1Lun 10 Fév - 17:32

c'est magnifique, vraiment !!!

_________________
IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Bannia11
Revenir en haut Aller en bas
loly

loly

Messages : 174
Date d'inscription : 07/01/2014

IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: Re: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1Mar 11 Fév - 12:02

c'est clair tu donnes envie de le lire , et de le savourer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Empty
MessageSujet: Re: IVEY Eowyn : La fille de l'hiver   IVEY Eowyn : La fille de l'hiver Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
IVEY Eowyn : La fille de l'hiver
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cp-9 roi du hentaï xd
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: 10/18 & Pocket-
Sauter vers: